Le cabinet > Actualités > Les usagers de deux-roues plus touchés par la mortalité routière
RETOUR
Actualités

Les usagers de deux-roues plus touchés par la mortalité routière

accidents-les-deux-roues-plus-impactes
Près de la moitié des motards tués le sont à la belle saison

En avril 2017, les usagers de deux roues et deux roues motorisés sont les plus impactés par la hausse de la mortalité routière.

"Respecter scrupuleusement les règles de circulation"

La Sécurité routière appelle « les usagers […] à respecter scrupuleusement les règles de circulation »

44 décès en plus

Ces funestes décomptes font ressortir une hausse du nombre de victimes décédées sur les routes.

En avril 2017, le nombre de morts est en augmentation 18,1 %, avec 287 tués, soit 44 de plus qu’en avril 2016.

La Sécurité routière signale une évolution des mortalités des motocyclistes, des cyclomotoristes et des cyclistes  en augmentation significative ce mois-ci cependant que celles des automobilistes et des piétons restent plutôt stables.

561 hospitalisations « additionnelles »

Le nombre de personnes hospitalisées est lui aussi en hausse de 29,2 % : 2 483 personnes ont dû être admises dans un établissement hospitalier après un accident de la route en avril 2017, contre 1 922 en avril 2016, soit 561 hospitalisations de plus.

Les accidents corporels augmentent de +18,5 % : 5 045 accidents en avril 2017, contre 4 258 en avril 2016, soit 787 accidents avec blessures en plus.

Cette reprise subite s’expliquerait par : « Le très beau temps de ce mois d’avril a manifestement conduit à une augmentation des trajets de loisir, et l’accidentalité des cyclistes et usagers de deux-roues motorisés a été fortement impactée », explique la Sécurité routière dans un communiqué.

Malgré cette hausse, « sur les douze derniers mois, le nombre de décès sur les routes est quasiment stable », Sécurité routière.

« Sur la route, respecter les règles, c’est respecter la vie »

Avec l’arrivée des beaux jours, la direction de la sécurité routière appelle les usagers à  redoubler d’attention, à adapter leur vitesse de déplacement aux itinéraires empruntés et, d’une manière générale, à respecter scrupuleusement les règles de circulation.

Rappelons que les causes des accidents mortels sont :

  • L'alcool : 1 accident mortel sur 3
  • Stupéfiants (1 accident mortel sur 4, associés à l’alcool à chaque fois)
  • La vitesse inadaptée  (1 accident mortel sur 2)
  • Le manque de vigilance (1 accident mortel sur 4)

Les deux tiers des tués sont des jeunes de 18-24 ans (3 tués) ou des seniors (5 tués). La moitié des accidents a eu lieu entre 23 heures 30 et 7 heures.

A retenir
« Sur la route, respecter les règles, c’est respecter la vie »
Progression du coût moyen de la sinistralité médicale Selon la Sham (Société Hospitalière d'Assurances Mutuelles spécialisée dans l’assurance des risques des acteurs de la santé, du social et du médico-social), le coût moyen des sinistres médicaux ne cesse d'augmenter
Inclusion du préjudice d’angoisse dans le poste des souffrances endurées Responsabilités - Réparation du dommage corporel : cet article traite de l'inclusion du préjudice d’angoisse de mort imminente dans le poste des souffrances endurées (Cour de cassation, deuxième chambre civile, 2 février 2017: n° 16-11411 - Revue droit & santé, septembre 2017, numéro 79, P.-.Y. CHAPEAU, P. VÉRON)
A lire aussi
ROUEN : 02 32 12 00 75 PARIS : 01 42 73 60 51 BORDEAUX : 05 56 56 92 92