Le cabinet > Actualités > Un diplôme universitaire pour compléter la formation des experts judiciaires
RETOUR
Actualités

Un diplôme universitaire pour compléter la formation des experts judiciaires

un-diplome-universitaire-pour-completer-la-formation-des-experts-judiciaires
En quelques années, le diplôme Droit de l'expertise médico-légale a formé plus de 150 participants

Le diplôme interuniversitaire de Droit de l’expertise médico-légale (DIU DEM) donne aux futurs experts judicaires la formation juridique essentielle pour réaliser, dans les meilleures conditions et au meilleur niveau, les missions d’expertises qui leur sont confiées par les tribunaux

Un diplôme universitaire pour compléter la formation des médecins experts judiciaires

Le diplôme interuniversitaire de Droit de l’expertise médico-légale (DIU DEM) donne aux futurs experts judicaires la formation juridique essentielle pour réaliser, dans les meilleures conditions et au meilleur niveau, les missions d’expertises qui leur sont confiées par les tribunaux. Le diplôme intéresse également tous les professionnels qui sont  quotidiennement impliquées dans la procédure de l’expertise judiciaire : avocats, officiers de police judiciaire, magistrats, professionnels de l’assurance ou des organismes sociaux.

En quelques années, le DIU DEM a formé plus de 150 participants. Le diplôme, reconnu par les universités de Paris-Diderot (faculté de médecine) et de Montpellier (faculté de droit)  ouvre sa prochaine session en janvier 2016 avec une nouvelle direction.

Très impliqué depuis les débuts dans cette formation, Pierre-Yves Chapeau intègre cette nouvelle équipe de direction du DIU au côté du Professeur Corinne Alberti (Paris-Diderot) et de Philippe Amiel (Paris-Diderot).

Renseignements : http://diudem.fr

Moins de morts sur les routes mais plus de blessés L'Observatoire national interministériel de la sécurité routière annonce une baisse du nombre de morts sur les routes « bidirectionnelles sans séparateur central ».
Une charte pour accompagner les victimes d’attentats Le Conseil national des barreaux et la Délégation interministérielle à l’aide aux victimes ont signé une charte « en faveur des victimes, en matière d’attentats et d’accidents collectifs, le 11 janvier dernier. »
A lire aussi