Le cabinet > Agenda > Le syndrome du bébé secoué
RETOUR
Agenda 12 Nov. 2015

Le syndrome du bébé secoué

le-syndrome-du-bebe-secoue

Quelles avancées médicales et judiciaires en 2015 ?

 

Syndrome du bébé secoué

Quelles avancées médicales et judiciaires en 2015 ?

Ecole Nationale de la Magistrature - France Traumatisme Crânien

Jeudi 12 novembre 2015Quelles avancées scientifiques dans la connaissance du SBS ?

  • 9 heures 30 - Accueil des participants présentation de la session

Docteur Anne LAURENT-VANNIER, Hôpitaux de SAINT MAURICE

Mmes Odile SIMART, Stéphanie AUSBART, magistrats coordonnateurs de formation ENM Paris

  • 10 heures « la violence du geste et son caractère volontaire »

Professeur Jean-Sébastien RAUL, Université de Strasbourg

  • 10 heures 45 « Le caractère répété avéré des secouements »

Docteur Caroline REY-SALMON, UMJ Hôtel Dieu, Paris

  • 11 heures 30 - Pause
  • 11 heures 45 « La méconnaissance par les professionnels »

Docteur Anne LAURENT-VANNIER, Hôpitaux de SAINT MAURICE

  • 12 heures 30 Pause déjeuner

Quelles avancées dans le diagnostic ?

  • 14 heures « Les allégations pseudo scientifiques à éliminer »

Professeur Jean-Sébastien RAUL, Université de Strasbourg

  • 14 heures 30 « Quelle valeur de l’hématome sous-dural dans le diagnostic du SBS ? »

Professeur Catherine ADAMSBAUM, Hôpital Bicêtre, LE KREMLIN BICETRE

Docteur Caroline RAMBAUD, Hôpital Raymond Poincaré, GARCHES

  • 15 heures 10 Quels bilans médical et paramédical indispensables ?

Docteur Caroline REY-SALMON, UMJ Hôtel Dieu Paris

  • 15 heures 30 - Echanges avec le public
  • 15h45 « Quelles avancées dans la datation ? »

Docteur Anne LAURENT-VANNIER, Hôpitaux de SAINT MAURICE

  • 16 heures 15 - Pause

Quelles avancées dans l’enquête pénale ?

  • 16 heures 30 « Les actes indispensables du magistrat : les expertises judiciaires selon les cas (survie ou décès de l’enfant), les saisies et réquisitions
  • 17 heures 30 - Echanges
  • 18 heures - Fin de la journée

Vendredi 13 novembre : Quelles avancées dans l’enquête pénale ? (suite)….

  • 9 heures - « La confrontation du factuel aux données médico-légales : les auditions, interrogatoires, la reconstitution » 10h00 échanges …..Dans la prise en charge de l’enfant et la protection de ses droits ?
  • 10 heures 15 - Psycho trauma et besoins de l’enfant

Murielle SALMONA, psychiatre association mémoire traumatique et victimologie

  • 11 heures 15 « L’intérêt de l’enfant : OPP ? Droits de visite ? Administrateur ad hoc ? »

M. Edouard DURAND, Coordonnateur de formation – ancien juge des enfants Juge d’instruction

  • 11 heures 45 - Le fonds de garantie et l’évolution du nombre de dossiers ouverts

Jean-Luc NOLLET, fonds de garantie des victimes d’infraction (à confirmer)

  • 12 heures « L’administrateur ad hoc et l’indemnisation de l’enfant »

Marc CECCALDI, avocat barreau de Marseille

  • 12 heures 30 - Pause déjeuner

Quelles perspectives d’améliorations dans l’intérêt de l’enfant ?

  • 14 heures - Table ronde : « l’importance de la précocité du signalement »
  • 15 heures Table ronde : « l’importance de la formation initiale et continue des acteurs intervenants : vers une meilleure coordination du milieu médical et judiciaire »
  • 16 heures 30 - Fin des travaux clôture du colloque
Meilleurs voeux ! Prenez soin de vous-même et de vos proches
Retour vers l’expertise Pour préserver les victimes corporelles d’un préjudice qui s’ajouterait aux conséquences économiques de la crise pandémique, il est essentiel de redémarrer l’activité de médecine d’expertise. Dans un communiqué, l’Ordre des médecins se dit favorable à cette reprise, temporairement suspendues depuis le 17 mars dernier.
A lire aussi