Le cabinet > Déontologie
Déontologie

Déontologie

L’engagement professionnel va de pair avec la défense et la protection des personnes fragilisées par les accidents de la vie.

La déontologie préserve les clients : l’appartenance à la profession d’avocat, comme à d’autres professions dites « réglementées » impose des obligations de morale professionnelle appelées  « déontologie ».

Ainsi, la règle d’indépendance interdit à l’avocat toute situation de conflit d’intérêt.

L’avocat spécialisé dans l’indemnisation des préjudices corporels se doit donc de respecter, vis à vis d’un acteur économique fort (groupe hospitalier, laboratoire pharmaceutique ou entreprise d’assurance), une stricte indépendance.

Il doit s’exprimer librement et agir sans complaisance pour faire valoir vos droits, sans autre préoccupation que le service de vos intérêts, indépendamment de toute pression.

Personne n’est pas parfait, mais la déontologie professionnelle offre un cadre de garanties contre les mauvaises conduites.

 

A retenir
En n’intervenant que pour les victimes, exclusivement, nos conseils ne sont jamais guidés par des considérations extérieures aux intérêts des personnes qui nous font confiance.
Préjudice corporel et barème d’indemnisation Le juge dispose d’un pouvoir souverain d’appréciation qui l’autorise à faire application du barème de capitalisation le plus adapté pour assurer la réparation du préjudice de la victime. La Cour de cassation rappelle que le juge est tenu d'assurer la réparation intégrale du dommage actuel et certain de la victime sans perte ni profit.
A lire aussi