Le guide > Lexique > Badinter (Loi)
RETOUR
Lexique

Badinter (Loi)

Badinter (Loi)

Loi du 5 juillet 1985 vise à « l'amélioration de la situation des victimes d'accidents de la circulation et à l'accélération des procédures d'indemnisation ».

L’indemnisation des victimes d’accident de la route est régie par la loi n° 85-677 du 5 juillet 1985 dénommée « Loi Badinter » (M. Robert Badinter, ministre de la Justice de 1981 à 1986, a inspiré cette loi).

Elle instaure un régime spécial d’indemnisation pour les victimes de dommages corporels lors d'accidents de la circulation impliquant un véhicule terrestre à moteur.

Les dispositions de la loi du 5 juillet 1985 s'appliquent, « même lorsqu'elles sont transportées en vertu d'un contrat, aux victimes d'un accident de la circulation dans lequel est impliqué un véhicule terrestre à moteur ainsi que ses remorques ou semi-remorques, à l'exception des chemins de fer et des tramways circulant sur des voies qui leur sont propres » (www.legifrance.gouv.fr).

Les conducteurs de véhicules à moteur impliqués dans un accident sont présumés responsables des dommages corporels qu’ils ont causés.

La Loi Badinter a réformé la situation des victimes d'un accident de la route considérées comme non-responsables.

Mediator : un procès hors de la norme? Le procès "Mediator" s’ouvre aujourd’hui, pour une durée prévue de six mois, au Tribunal de Grande Instance de Paris. Près de dix ans après le retrait du médicament, ce procès se caractérise par sa durée, ses nombreuses victimes et multiples mises en cause ainsi que par les questions essentielles qui devraient y être posées.
Sophie PÉRIER-CHAPEAU avocat des parties civiles à Thionville Sophie PÉRIER-CHAPEAU avocat des parties civiles à Thionville
Documentaire : une incursion dans la réalité de l'erreur médicale Ce magazine suit le parcours de Lise, victime d’une erreur médicale et de ses proches : « Opérée elle devient tétraplégique »