Le cabinet > Actualités > Disparition de Monsieur Jean-Pierre Dintilhac
RETOUR
Actualités

Disparition de Monsieur Jean-Pierre Dintilhac

Jean-Pierre Dintilhac préjudices corporels rapport Dintilhac avocat victimes accidents indemnisation dommages corporels

M. Jean-Pierre Dinthilhac a donné son nom à une nomenclature de classification utilisée pour l’évaluation et l’indemnisation préjudices des victimes d’accidents corporels. « Il a introduit ainsi l’idée de référentiels permettant d’améliorer l’harmonisation des décisions de justice. », selon un communiqué du ministère de la Justice.

M. Jean-Pierre Dinthilac, ancien procureur de Paris et avocat général près la Cour de cassation est décédé.

Né le 15 mars 1943 à Paris et entré dans la magistrature en 1973, Monsieur Dintilhac avait terminé sa carrière comme président de la deuxième chambre civile de la Cour de cassation.

Depuis 2006, le « Rapport Dintilhac » a fait positivement évoluer la pratique de l’indemnisation des victimes d'accidents corporels en recensant et classifiant les postes de préjudices retenus par la jurisprudence.

Il a conduit le groupe de travail qui a harmonisé les différentes étapes procédurales en réparation des dommages corporels et instauré la nomenclature des préjudices corporels poste par poste, ainsi que le recours des tiers payeurs. 
 
Il lègue la nomenclature « Dintilhac », guide de référence à l'usage des victimes et des praticiens du droit du dommage corporel (médecins experts, magistrats, avocats, régleurs).
 
 
Moins de morts sur les routes mais plus de blessés L'Observatoire national interministériel de la sécurité routière annonce une baisse du nombre de morts sur les routes « bidirectionnelles sans séparateur central ».
Une charte pour accompagner les victimes d’attentats Le Conseil national des barreaux et la Délégation interministérielle à l’aide aux victimes ont signé une charte « en faveur des victimes, en matière d’attentats et d’accidents collectifs, le 11 janvier dernier. »
A lire aussi